header-vallet

Pour toute construction neuve (et aussi pour tout agrandissement>30 %) depuis le 1 janvier 2013, il faut respecter une réglementation dite « la RT 2012 ».

 

La réglementation thermique RT 2012 impose d'être inférieur des valeurs seuils pour trois coefficients

 

1- Un Bbio (ou besoin bioclimatique) performant s’obtient avec un bâtiment bien pensé.
L’orientation et la disposition des baies vitrées favoriseront les apports solaires hivernaux. Les déperditions thermiques y seront limitées par une bonne isolation. La compacité de la maison sera également un atout en terme de déperditions thermiques.

2-Le Cep (ou Coefficient de Consommation conventionnelle d’énergie primaire)
Il comprend les consommations d’énergie liées au chauffage, à l’eau chaude sanitaire, à l’éclairage, à la climatisation et aux auxiliaires (telles que les pompes et la ventilation).

 

3- la limitation du Tic (température conventionnelle en période de forte chaleur)

Elle vise à éviter, en été, le recours à la climatisation.

Pour tout projet neuf et dans certains cas d'agrandissement (>30 %)

Il sera demandé au dépôt du permis de construire :
Une étude thermique faites par un bureau d'étude indépendant qui collectera les matériaux isolants, les modes constructifs, les appareils de chauffage, la ventilation ,la surface des vitrages, la protection solaire … choisis pour ce projet.
Ainsi après avoir collecté toutes ses données, un logiciel thermique agrée par l'Etat, calculera ces 3 coefficients. Les valeurs calculées du projet devront toutes être inférieures à des valeurs maximales fixées par ce logiciel.
Cette étude thermique validée par un bureau d'étude thermique agrée sera à déposer au moment du permis de construire.
Une vérification sur chantier aura lieu à la fin des travaux.
C'est donc un engagement ferme sur la performance thermique de la construction.

 

En Résumé pour tout projet neuf depuis le 1 janvier 2013 les obligations de la RT 2012 sont :

Faire une étude thermique par un bureau agrée. il fournira les éléments suivants :

1-la valeur du Bbio de votre bâtiment < BBIO max
2-le Cep de votre bâtiment < Cep max
3-la Tic de votre bâtiment < Tic max
4-la surface des baies sera supérieure à 1/6 de la surface habitable
5-recours à une source d'énergie renouvelable

 

A- Cette étude permettra au bureau d'étude thermique indépendant de fournir
une attestation d'étude thermique à remettre au dépôt du permis de construire

 

B- A l'achèvement des travaux une deuxième attestation sera vérifiée et fournie par le bureau d'étude thermique à l'administration
(attention tout changement de matériaux, d 'appareils... sera à valider par le bureau d'étude thermique)

 

C- Test d' étanchéité à l'air (<0 .6 m3/h/m2)
Un test d'étanchéité à l'air sera obligatoire pour chaque projet neuf (complet)
Une bonne étanchéité à l'air est garant de perte thermique minimale.

 

Vous constatez qu'il y a de nombreuses conditions à respecter pour être certifié RT 2012 pour un projet neuf. Mais ces contraintes permettent des performances thermique notables.

Ainsi pour une maison neuve de 100 m2
on dépensera environ 250 à 300 euros par an pour se chauffer,
tandis que pour une maison ancienne mal isolée de 100 m2,
il fallait compter de 1500 à 1800 euros par an !
Vous investissez certes, mais pour des résultats concrets et à moyen terme vous serez gagnant !

 

 

Pour la RT 2012

La consommation moyenne d'une maison neuve maximale sera (en moyenne) de 50 KwH primaire/m2/an
(Nota : parfois ce chiffre de consommation maximale peut varier (chiffre légèrement plus grand)en fonction de plusieurs critères de forme, de situation géographique…)

La RT 2012 s'appuie sur une étude particulière sur 5 CRITERES :

-le chauffage
-la production d'eau chaude
-l'éclairage
-la climatisation
-les auxiliaires (ventilation ...)

Contrôle facile de sa consommation :
Sur chaque projet neuf des Compteurs d'énergie spécifiques devront obligatoirement être installés pour vérifier précisément les consommations