header-vallet

Très important, les chiffres que nous vous donnons ci-dessous sont à prendre avec des précautions. Ce ne sont que des grandes tendances, elles dépendent beaucoup de la qualité de réalisation de la maison, de son exposition au soleil, des améliorations thermiques déjà réalisées, de l’énergie utilisée (variété de prix dans les énergies), et de l’usage d’occupation (se chauffer à 18 degrés coûte 30% de moins que se chauffer à 22 : 7% pour 1° d’écart )

 

Aujourd’hui moyenne en 2015 :

 

 

Années de la construction

1974

1982

1988

2005

2015

2020

Consommation minimum exigée pour maisons neuves en KWep/m2

470

330

250

200

50

30 ou 0

Etiquette DPE

(classement énergétique)

G

F

E

D ou C

A ou B+

A+

Cout euros /an

(pour maison  100 m2 chauffage, eau chaude, hors entretien et abon.

2700

2000

1500

(moyenne habitations françaises)

1000

(RT 2005)

250

(RT 2012)

130

ou moins
(RT 2020)

 

 

Avenir


Nous vous montrons 2 scénarios hypothétiques : le 1er avec une augmentation constante de l’énergie de 3% par an, et le 2ème avec une augmentation de 5%

 

POUR INFORMATIONS
• Pendant la crise pétrolière (1973-1983), le prix de l’énergie a augmenté de 15% chaque année pendant 10 ans.
• L’électricité en France a augmenté de moins de 2% par an pendant 20 ans (1983 – 2003) et depuis augmente de 3 à 5% par an.
• Le prix de l’essence a été environ multiplié par 10 en 40 ans
• Les réserves énergétiques (sauf renouvelables) sont supposées diminuer, la demande mondiale poursuivre son augmentation forte (Pays émergents Chine, Inde, Brésil, etc.…)

 

SCENARIO 1 
Avec AUGMENTATION du COUT DE L’ENERGIE de 3% par AN 

 

Années de la construction

1974

1982

1988

2005

2015

2020

En 2025 (10 ans)

Cout euros / an

(maison  100 m2 chauffage, eau chaude, hors entretien, abonnement

3600

2700

2000

(moyenne habitations françaises

1350

(RT 2005)

340

(RT 2012)

170

ou moins

(RT 2020)

En 2030 (15 ans) Cout euros / an

(maison  100 m2 chauffage, eau chaude, hors entretien abonnement

4200

3100

2300

(moyenne habitations françaises

1560

(RT 2005)

390

(RT 2012)

200

ou moins

(RT 2020)

En 2035 (20 ans)

Cout euros / an

(maison  100 m2 chauffage, eau chaude, hors entretien abonnement

4900

3600

2700

(moyenne habitations françaises

1800

(RT 2005)

450

(RT 2012)

230

ou moins

(RT 2020)

 

SCENARIO 2 :
Avec AUGMENTATION du COûT DE L’ENERGIE de 5% par AN

 

Années de la construction

1974

1982

1988

2005

2015

2020

En 2025 (10 ans)

Cout euros / an

(maison  100 m2 chauffage, eau chaude, hors entretien abonnement

4400

3300

2400

(moyenne habitations françaises

1600

(RT 2005)

400

(RT 2012)

200

ou moins

(RT 2020)

En 2030 (15 ans)  Cout euros / an

(maison  100 m2 chauffage, eau chaude, hors entretien abonnement

5600

4200

3100

(moyenne habitations françaises

2100  

(RT 2005)

500

(RT 2012)

270

ou moins

(RT 2020)

En 2035 (20 ans)

Cout euros / an

(maison  100 m2 chauffage, eau chaude, hors entretien abonnement

7200

5300

4000

(moyenne habitations françaises

2800

(RT 2005)

660

(RT 2012)

340

ou moins

(RT 2020)

 

 

 

Coûts des travaux d’amélioration énergétique

 

POUR INFORMATIONS


• Plus l’habitation est ancienne, plus les travaux d’économie d’énergie sont rentables
• Les 1ère économies d’énergie (les 1er Kw à ne pas consommer : plafonds, murs, menuiseries) sont celles qui coutent le moins chères.
• Pour une maison (100 m2) de 1988 en classe E, 25 000 euros de travaux de rénovation thermique s’amortissent environ sur 15 ans (et beaucoup moins si vous pouvez obtenir des aides). ATTENTION : Estimation très sommaire et variable suivant cas
• Les dernières économies d’énergie (ponts thermiques, changement appareils de chauffage non usagé, etc…) sont les moins rentables car les plus couteuses et gains énergétiques plus faibles.


IMPORTANT et CHOIX


• Une maison avec des travaux de rénovation thermique sera plus confortable à vivre que sans travaux (températures plus homogènes dans les pièces, et moins d’écart dans la journée)
• Une habitation dans laquelle vous allez réaliser des travaux va prendre de la valeur (en cas de revente)
• Un projet de rénovation thermique s’étudie au cas par cas (visite–relevé, audit thermique, scénarios de travaux avec étude des économies d’énergie et couts travaux)
Les choix de travaux retenus se font ensuite en fonction de la rentabilité avec sa capacité de financement, du confort apporté, de l’amélioration esthétique, des gouts et envies personnelles …